vendredi 6 novembre 2009

Petite sauce à spaghetti

Aussi étonnant que ce soit, en mes qualités de mère de famille, je n'ai jamais vraiment fait de grosse "batch" de sauce à spaghetti. Ma sauce, qui est par ailleurs très bonne, je la fais toujours rapidement, juste avant le repas. J'ai pourtant décidé d'en faire une grosse chaudronnée cette semaine. Peut-être est-ce l'automne. Ou encore l'envie de cuisiner. Ou plus simplement, parce que je pars pour un weekend entre filles, laissant derrière moi mon homme et ses hockeyeurs.

Peu importe, j'avais besoin d'une recette. J'ai donc appelé mon père, ce grand faiseur de sauce à spagh.

"Je n'ai pas vraiment de recette, me dit mon père, mais une méthode: saisir tous les ingrédients dans un poêlon avant de les jeter dans le gros chaudron ou je les laisse mijoter longuement. Et surtout, ne pas lésiner sur l'huile d'olive et les épices."

Hier matin, avant de commencer à travailler et pendant que les enfants déjeunaient, j'ai donc saisi ma viande hachée, mon oignon et mes champignons séparément. Puis, je les ai mis dans le gros chaudron. Y ai ajouté mes tomates congelées auxquelles j'ai pris soin d'enlever la peau. J'ai également ajouté 3 grosses carottes préalablement réduites en purée dans le robot.

Toute la matinée, comme une artiste, j'ai peaufiné ma sauce en ajoutant quelques épices, de l'ail, de la sauce Worcestershire, du poivre, du sel et une conserve de soupe aux tomates Campbell pour bien lier le tout.

Papa, je crois que tu aurais trouvé que je suis ta digne héritière.

" Tu vas voir ma fille, me dit encore mon père, quand tu auras à ton tour quatre adolescents à nourrir, tu vas en faire tous les samedis. Puis le mardi, il ne restera plus rien."

J'ai senti, dans sa voix, que ce souvenir lui était doux.

**********




À la fin de la journée, j'ai mis un peu de sauce dans un plat de yogourt et je suis allée le porter à mon amie Marie-Pierre, qui vient d'accoucher d'un troisième petit. Je lui ai également apporté une miche de pain maison et un peu de sauce aux pommes.

"Merci, m'a dit Marie-Pierre son bébé au sein, alors que je passais en coup de vent. Justement, il n'y a plus rien dans le frigo."

Merci à toi, Marie-Pierre, de m'avoir accueilli avec ton tout petit. C'était un privilège.

3 commentaires:

Morenita a dit…

Hummm de la sauce à spagh! Ça sent si bon quand ça mijote... même les voisins peuvent humer la bonne odeur émanant de la amaison.

C'est mon point fort côté bouffe, j'adore faire ma sauce. J'ai découvert il y a quelques années un élément secret qui ajoute un petit quelque chose de particulier à ma recette : de la sauce chili avec morceaux! Un vrai délice ;)

Madeleine a dit…

C'est clairement à refaire régulièrement le coup de la sauce. Le seul danger, c'est de se mettre à manger des pâtes pendant 5 jours par paresse...

Ginger a dit…

Ici, on en a toujours dans le réfrigérateur...des invités se pointent pour souper sans e=appeller ? Pas grave, on sort un pot de sauce a dégeller et l'affaire est ketchup !