vendredi 14 octobre 2011

Le pire

C'est sûr qu'on est pas des réfugiés au Soudan. Heille, on fait juste se payer le gros luxe d'une maison plus grande.

Malgré tout, j'ai un petit garçon qui ne trouve plus ça drôle du tout.

C'est comme ça que je l'ai retrouvé mercredi soir. En petite boule, caché derrière un fauteuil. Rien ne va plus. À l'école, à la maison; il confronte, il bloque, il conteste.
- LES MURS DE MA MAISON TOMBENT ET JE VAIS PERDRE MA CHAMBRE!
Petit coeur hypersensible, attaché à sa sécurité affective comme à une bouée de sauvetage, il perd tout ses repères. Du coup, on perd les nôtres aussi. Ulysse a besoin d'aide pour passer au travers de toutes sortes de changements, dont ces rénos qui bouleversent sa routine. Ce mercredi, c'était invivable.

Je pense qu'on en est à peu près au pire dans les rénos. À partir d'ici, ça peut juste aller mieux. Encore que, c'est dur à dire.

Je pensais qu'on atteignait le pire avec la perte de la salle de bain, puis celle de la cuisine, puis celle du salon. Mais plus tôt ce jour là, D. avait d'autres cartes dans son jeu...
- Madame, euh, faudrait vider le garde-robe des ptits gars. Pis votre lingerie. On va défoncer demain.
Alors c'est la perte du seul garde-robe des gars. Leurs vêtements sont maintenant empilés dans notre chambre.

Et vider une lingerie, tu les mets où les draps et les serviettes de tout le monde quand tu n'as déjà plus de place dans une maison déjà trop petite?

Tu les empiles à côté des vêtements de tes gars, déjà empilés dans ta chambre.

Et ce soir là, tu te couches après avoir fait ta vaisselle, après avoir tout rangé dans tes bacs, après avoir passé le balai et éternué ta vie dans la poussière de gypse. Plus tu te rapproches d'un semblant d'ordre (ou en tout cas, de moins de désordre), plus tu finis par te trouver chanceuse parce qu'il n'est pas encore 21h et que tu vas te coucher tôt.

Peut-être au fond que le pire est passé. Qu'à partir d'ici, ça peut juste aller mieux.

Et tu t'endors.

Mais là. Mais là...

À 2:37 ta fille se met à vomir. Aux 40 minutes jusqu'à 5:40. Quand tu n'as pas de salle de bain à l'étage. Quand ta lingerie est empilée dans ta chambre.

Et un moment donné, tu te dis fuck it.

En avez-vous un, vous autres, fond d'urgence?

Tu sais, un peu d'argent que tu mets de côté et que tu oublies là en prévision des vrais coups durs?

J'ai appelé au travail. J'ai fait une petite épicerie. Mis deux ou trois choses dans un sac en toile. Tout à l'heure avec Chinette, on va aller chercher les gars à l'école. On s'en va trois jours à la campagne. Pas de poussière. Avec un bain. Se coller toute la gang. Pis rire.

Dans une maison qui a du bon sens.

7 commentaires:

Célia a dit…

Bon courage Annie. Sincèrement. Pas grave, en effet, mais quand ça va mal, une pause s'impose. ;)

La Belle a dit…

Ouf, c'est difficile ces rénovations mais cette pause vous sera très bénéfice je crois :-)
Courage, ça va finir un jour!

Madeleine a dit…

Oui on en a un fond d'urgence... que je planifie vider quand j'aurai l'urgent besoin d'emmener ma famille en voyage! Vous faites bien de quitter. Ça va remettre le compteur à zéro.

Manon a dit…

J'aurais à dire, mais les mots ne me viennent pas facilement... Je ressens, mais n'arrive pas à formuler simplement...

Les travaux, les réno sont presque perpétuel chez moi depuis 6 ans... On a toujours un bout à faire... Sauf qu'on le fait nous-même et qu'on a pas "d'étrangers" dans nos affaires qui nous disent quand on vide le garde-robe... c'est nous qui le décidons et vivons avec ça.

Les enfants ont toujours vécu là-dedans comme ils ont toujours vécu avec les conserves. Ça fait presque parti de leur sécurité! On passe d'une priorité à l'autre... mais surtout, on se donne des pauses quand ça ne va plus, quand les enfants ont besoin de plus, quand nous on a besoin de prendre un brake.

Sage décision ce 3 jours à la campagne, ça va changer le mal de place et permettre de relativiser. Ça va permettre au enfants d'avoir leur maman sans devoir la partager avec les gars du chantier...

Les couleurs sont belles, il y a plein de feuilles pour faire des tas et s'amuser, profitez-en!!!

Andréane la banane a dit…

profitez bien ;)

Manon a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Manon a dit…

Je suis un peu retournée en dedans Annie...

Je crois que je viens juste de lire LE PIRE...

Bon courage à tous ceux qui en auront de besoin et pas juste ceux de ta chaumière...