mercredi 9 novembre 2011

Jour 86

Malgré toutes nos bonnes intentions de départ, on rend les armes: on quitte le navire.

C'est pas parce qu'on a pas de cuisine qu'on doit quitter la maison quelques jours. C'est parce qu'on a des nouveaux planchers.

Des planchers qu'on doit sabler et vernir.

Ça n'aurait pas été si mal si ces travaux avaient été circonscrits à la nouvelle partie de la maison. L'affaire, c'est qu'on a décidé, tant qu'à faire, de faire sabler et vernir tous les autres planchers. En tout cas, ceux du rez-de-chaussée et de l'escalier, qui ont été hyper abîmés pendant les travaux.

Sabler des planchers, ça fait de la poussière en os***. Et vernir des planchers, ça sent le câ*****. Monsieur D. le sableur, a beau utiliser un vernis à base d'eau, y'a quand même un peu de COV là-dedans. Alors on va éviter ça aux petits poumons des oursons.

Un des oursons d'ailleurs, on s'en était douté, prend plutôt mal ce déménagement temporaire.

J'ai pas envie de partir d'ici! J'étais contre les rénovations! Vous auriez
dû demander à toute la famille de voter avant de décider ça!

Courage mon fils, tiens bon, on y est presque.
C'est la dernière grosse étape au fond. Quand on va revenir, je serai à exactement 10 jours de l'installation de ma nouvelle cuisine.

En attendant, avec L. et D., le nouveau chef de chantier, on a tout déménagé dans le garage (tsé, puisqu'on en a un maintenant, héhé). Tou-te, même le frigo.

C'est de la job en maudit. Je suis fatiguée en masse. Hier, au bord de l'épuisement, j'ai dit à L. d'oublier ça, que finalement, on mettrait du prélart à grandeur.

Il a juste rit.

Personne ne me prend plus au sérieux sur ce chantier.

Alors c'est ça.

En passant ne stresse pas Madeleine, on ne s'en vient pas chez vous. On s'est trouvé un super bel appart dans Rosemont. Tout meublé. Y'a même un bain, dans lequel je vais plonger dès mon arrivée ce soir après le travail.

Je ne verrai pas l'avancement des travaux pendant toute une semaine. J'ai remis à D. le porte-clé qu'Albi m'a offert pour la fête des mères en lui disant bien que s'il l'abîmait, il y aurait des conséquences.

Quand je vais revenir dans 8 jours, je pense que je vais avoir un choc. Un choc de beauté. Ensuite, ça va juste être une qualité de vie qui va s'améliorer de jour en jour.

Tu vas retrouver l'ouïe pour Noël Madeleine et moi, je devrais retrouver une maison.

Rejoice.

6 commentaires:

Marie-Claude a dit…

ça va être tellement beau! J'ai hâte de voir le résultat final! Bon courage à ton petit ourson grognon.

La Belle a dit…

Tellement une bonne décision de ne pas y être pendant qu'ils vont sabler et vernir!

Pour l'avoir déjà vécu, malgré que les monsieur m'avaient dit que nous pourrions dormir après 1 journée... Ça sentait encore beaucoup!

Profiter! Vous allez tellement être heureux une fois que le tout sera F I N I !

Joëlle Lemire a dit…

L'odeur s'imprègne jusqu'à la bouffe du congélateur!

Je suis étonnée qu'il te reste de l'énergie pour penser à des choses brillantes comme louer un appartement ;-) C'est vrai que c'est l'idéal, quand on est 6...

Madeleine a dit…

Je suis très contente pour vous. Et puis, un appart dans Rosemont! Nous sommes enfin (temporairement) presque voisines!

cryzal a dit…

j'ai déjà rénover toute une maison et ils ne nous restaient que ma chambre pour être tranquille,un matin ça cogne dans ma porte de chambre il me dit il ne me reste plus de prise pour me brancher est-ce que je peux me brancher dans votre chambre ....pôvre homme la porte à claquer avec un gros NON...après on a bien rit juste quand c'est fini par contre ;)

courage c'est presque fini

et est-ce que vous avez eu des nouvelles de D ?

Élisou a dit…

Je vous lève mon chapeau. J'ai la moitié moins d'enfants et on vient de ne rénover "que" la cuisine et autres broutilles (portes extérieures, installé un échangeur d'air...) et malgré que le tout se soit étalé sur trois fois moins de temps que chez vous, j'ai bien failli devenir dingue! Me suis enfuie chez mes parents avec les petits (2 ans et demi et 11 mois) pour tout le temps que la cuisine ressemblait à une tranchée. Deux semaines hors de la maison. C'est si bon de revenir chez soi, un chez soi amélioré qui, après avoir pris le dessus sur la poussière et les cartons à défaire, est mieux que jamais! Bravo à votre famille et bonne nidification!!!