mardi 8 juin 2010

Pour Philippe et Marie-Michèle

Partagez-vous un espace de travail?
Moi si. Généralement, ça se passe plutôt bien.

Sauf quand on apporte nos lunchs. Des restes de la veille genre. Qu'on s'en va mettre au micro ondes alors que tout le monde a faim. Pis que tout l'étage s'emplit d'arômes impossibles. Ça vous est déjà arrivé hein? Impossible que ça ne vous soit jamais arrivé.

Parfois, on a tellement faim qu'un simple pâté chinois prend des airs de haute cuisine et fait saliver les prolétaires.

Tenez hier. Ma faute. Un vulgaire tout petit reste de Tarka Dhal. Alors les collègues, ils ont hurlé. Comme des prédateurs face à une proie, ils sont venus rôder, renifler, toiser. Un peu plus et ils léchaient directement dans mon plat. Ouais, comme dans slurp le Tarka Dhal.

Alors pour les éloigner et réussir à me sustenter en paix, j'ai du user de ruse et de stratégie. Comme promettre de leur mettre ma recette sur le blogue.

Tarka Dhal
4 portions

Dhal
3/4 tasse d'huile de canola
1 1/2 c à soupe de cumin
1/4 de tasse de gingembre frais haché
2-3 gousses d'ail haché finement
1 1/2 c à soupe de curcuma
sel
1 tasse de lentilles corail trempées pendant 15 minutes dans 2 tasses d'eau

Tarka
3 c à soupe d'huile végétale
1/2 oignon ciselé finement
1/2 c à soupe de coriandre moulue
1/2 c à soupe de cumin
1/2 c à soupe de piment rouge
sel
1/4 de tasse de purée de tomate
1/2 tasse d'eau
1/4 de tasse de coriandre fraîche hachée

Pour le Dhal,
faire chauffer l'huile dans un chaudron
puis mettre le cumin
et faire mousser 2 minutes.

Ajouter l'ail et le gingembre
et laisser dorer.
Ajouter ensuite le curcuma, le sel
et les lentilles avec l'eau de trempage.

Cuire 15 à 20 minutes à découvert.

Pour le Tarka,
dans un poêlon,
faire légèrement dorer l'oignon dans l'huile (3 à 4 minutes)
puis ajouter les épices et les sel.
Mélanger ensuite la purée de tomates et l'eau
et cuire encore 1 minute.
Ajouter la coriandre fraîche.

Combiner le Dhal au Tarka.

Une recette qui accompagne super bien le poulet au beurre.

Je ne sais pas trop ce que je vais m'apporter comme lunch aujourd'hui au travail... Mais je sais que la saison s'achève et qu'on partira chacun de notre côté pour deux mois. Je leur souhaite un bel été à mes collègues. Parce que sous leurs allures de véritables carnassiers, ça reste de vrais professionnels et je les aime quand même, tsé.

3 commentaires:

Manon a dit…

Ça te faisait pas un peu plaisir dans le fond qu'ils sqattent ton assiette?

;)

Marie a dit…

Oh, mais c'est que ça sent vraiment bon. Merci Annie !

Annie a dit…

Manon: Plaisir?!? De n'être plus qu'une frêle proie devant deux prédateurs assoifés de Tarka Dhal?

Marie: 'Tention, je risque fort d'en avoir encore tantôt ;-)