mardi 13 mars 2012

Trois petits pots de confiture




Voilà tout ce qui reste de confiture dans ma réserve. Et des petits pots, il ne s'en ajoutera plus.

Madame J., ma voisine aux confitures, vit maintenant dans une maison de vieux.

Je me doutais bien que ça arriverait bientôt. Madame J. avait de plus en plus de mal. Elle ne parlait plus du tout depuis un bout. Mais en plus, elle me semblait totalement dépourvue de son énergie légendaire. Plus que l'ombre d'elle même.

Et il y a aussi madame J., sa fille, qui habite le rez-de-chaussée, qui semblait avoir de moins en moins de patience. Je les avais vues un jour sur le perron. Madame J., la fille, avec un ton poli, mais un rien exaspéré, montrait à sa mère comment déverrouiller la porte d'entrée. Je pensais qu'elles s'étaient embarrées à l'extérieur.

"Ça va Madame J.? avais-je demandé. Avez-vous besoin d'aide?"

"Non, non, avait répondu la fille, avec un sourire gêné. C'est ma mère qui n'a pu ouvrir la porte l'autre jour, alors je lui montre comment..."

Madame J., la fille, quelque 65 années, toujours tirée à quatre épingles, avec son impeccable accent français, je la trouvais fatiguée ces derniers temps. Seule aussi. Elle, pourtant si réservée, me parlait de plus en plus souvent. Parfois, j'avais même l'impression qu'elle se trouvait des prétextes.

"J'ai des livres pour les enfants!" était-elle venu me dire un jour. Et elle avait apporté aux enfants de vieux livres à colorier dont, franchement, je me serais passé. Et puis, elle en avait profité pour discuter un peu. Comme chaque fois, elle m'avait parlé de sa mère et de son mari lui aussi malade. Et je l'avais écouté avec intérêt. Avec beaucoup d'empathie. Sans prendre pitié, quand même. Parce que la pitié, personne n'en veut. En tout cas, madame J., la fille, je suis certaine qu'elle n'en aurait jamais voulu.

Aidante naturelle. Voilà ce qu'elle était devenue. Oh! elle le faisait avec devoir, avec courage, avec dévouement, mais avec fatigue aussi. Et avec un rien de déception.

"Vous partez en voyage? Comme c'est bien!" avait-elle dit alors qu'on partait en Gaspésie. "J'aimerais encore beaucoup voyager, mais vous savez... ma mère... et puis, mon mari..."

*********

"Comment va votre mère?" ai-je demandé à madame J., la fille, il y a quelques jours. Je savais déjà qu'elle n'habitait plus là. Même à Montréal, tout finit par se savoir entre voisins.

"Et bien... elle va mieux!" m'a dit-elle dit avec un sourire." Quand elle habitait en haut, elle ne mangeait plus, ne sortait plus, elle était de plus en plus déprimée. Mais là... elle va mieux. Il y a des gens qui s'occupent d'elle. Elle ne parle plus, vous le savez, mais au moins, elle peut échanger un peu. Elle a de la compagnie. Oui, elle va mieux."

Madame J., la fille, me semblait elle aussi aller mieux. Quelque chose dans l'élan de sa démarche. Je lui ai dit d'ailleurs. Que je m'inquiétais un peu pour elle. Qu'elle avait l'air si fatiguée dernièrement.

On a beau dire ce qu'on veut Annie sur les maisons de vieux. Je sais que ce n'est pas toujours le paradis. N'empêche. Parfois, il n'y a vraiment pas d'autres solutions. On peut bien sûr essayer de faire autrement, mais parfois ça ne fonctionne pas. Ni pour celui qui est aidée, ni pour celui qui aide.

"Vous savez, m'a-t-elle dit, mon fils va acheter la moitié du duplex. Alors je vais aller habiter dans le logement de ma mère. Mais je fais tout rénover d'abord. Je veux un solarium qui donne dans la cuisine. Et une nouvelle cuisine. Oui, une cuisine à mon goût. Alors, avec les enfants de mon fils et les vôtres, il y aura six enfants qui se partageront l'allée. De la vie. Il y aura beaucoup de vie."

Ça m'a fait sourire, quand même. Madame J. prendra maintenant la place de sa mère. Et tout rentrera dans l'ordre. L'ordre du temps.

Oui, enfin...

Sauf pour ma confiture.

13 commentaires:

La Belle a dit…

Le cycle de la vie continue :-)

Madeleine a dit…

C'est beau quand même cette vie qui avance malgré nous!

Une femme libre a dit…

Bon, un autre commentaire de ma part sur ce billet (j'en ai déjà laissé un au mauvais endroit). C'est qu'il vient me chercher et fortement me chercher, je le relis et je ne décolère pas.

Ce qui me fâche c'est que madame J prenne déjà la place de sa mère qui est toujours vivante. Placée ne veut pas dire morte!!! Elle s'installe, rénove le logement. Sa mère est-elle au courant de ce qui se trame dans son dos? Elle ne va plus jamais la sortir de son centre d'accueil, sa mère, elle y est à demeure, elle attend sa fin? Plus de retours de temps en temps chez elle, parce que cette maison que sa fille est en train de squatter et de rénover à son goût à elle, c'est quand même encore la maison de sa mère. Est-elle même certaine d'en hériter? Oui, absolument, elle a vu le testament. Ben oui, il y a des vieilles qui savent jouer des tours et en quelque part, j'espère que la madame J. mère est de celle-là. Quand elle sera morte pour vrai, car ça arrivera, il faut faire une "recherche de testament", c'est une démarche légale qui oblige à vérifier s'il n'y aurait pas un autre testament chez un notaire X. Et des fois, il y en a un. Et alors madame J, fille doit quitter la maison fraîchement rénovée qu'elle s'est appropriée parce que madame J mère l'avait cédée à ... un centre de réhabilitation pour toxicomanes ou bien un organisme pour les jeunes mères adolescentes ou bien à cette cousine qui vient la chercher au centre d'acueil et la sort. Elles vont au restaurant, au musée aussi, madame J, aime beaucoup les musées, sa fille ne le savait pas? Des fois, notre mère, qu'on croit si bien connaître, nous fait ce genre de surprises. Et elle doit sourire dans sa tombe....

Madeleine a dit…

Ouf Femme libre! Ça vient vous chercher en effet cette histoire! Mais je doute que ce soit le cas de mes voisins. La maison appartient à la fille qui logeait sa mère en haut de chez elle. Et maintenant, elle vend la moitié à son fils... Bref, je ne sais même pas pourquoi je les justifie! C'est une famille très unie qui s'occupe bien les uns des autres... On est loin du mélodrame, même si je suis certaine qu'ils existent!

Et puis, de toutes façons, l'important c'est l'histoire... enfin messemble. J'ai bien pu tout inventer après tout!

Une femme libre a dit…

Je serais bien déçue que vous ayez tout inventé, Madeleine, ça sonne trop vrai. Et je suis très contente que la famille d'à-côté ne soit pas un cas d'abus à une personne âgée, ouf!

C'est que je suis dans le bénévolat intensif ces temps-ci, j'ai même abandonné mon blogue pour ça. Des personnes âgées parquées dans des centres d'accueil qui sont déjà mortes pour leur famille qui dilapide leurs biens, j'en visite! Elles existent pour vrai et c'est un choc de découvrir ça.

C'est certain que cette nouvelle expérience teinte ma vision des choses, j'ai peu de recul, c'est comme si j'avais le nez dans le caca. Mais je vais prendre une bouffée d'air frais aujourd'hui, va me faire du bien!

Alors, je pourrai prendre la vie (et vos textes, héhé!) avec plus de légèreté.

Madeleine a dit…

Je vous rassure femme libre, l'histoire est vraie. Tout comme le sont ces histoires horribles d'abus de personnes âgées.

Je voulais justement souligner par mon histoire que parfois, malgré toutes les meilleures volontés du monde de garder une personne âgée à la maison, ça n'est pas possible. Et que parfois, c'est même mieux pour la personne aidée... Je voulais aussi raconter la beauté de la vie qui suit son cours. Madame J. la fille devient madame J la mère qui habite au-dessus de fils.

Enfin, peut-être manquez-vous de recul par rapport à votre situation actuelle, mais peut-être aurais-je pu anticiper que mon histoire serait mal comprise!

Une femme libre a dit…

On comprend bien ce que l'on veut comprendre et c'est souvent selon ce qu'on vit, Madeleine. Une fois pondu, un bon texte peut faire bien du millage et s'éloigner considérablement des buts de son auteur(e). Il a une vie propre.

Bien sûr que ce n'est pas une bonne idée pour tout le monde que de demeurer avec son parent âgé. En fait, c'est même rare que ça fonctionne! ;o)

Manon a dit…

Hey les mamas, que se passe-t-il?

On entend les mouches voler ici...

Anonyme a dit…

Hi hi, je me disais la même chose que Manon ! On s'ennuie :(

Marie a dit…

Moi aussi, je viens faire mon tour souvent, mais snif, snif...

voyance loto a dit…

Ils donnent faim ces petits pots ^^

Magazin a dit…

PROMOTION BOIS DE CHAUFFAGE
Nous disposons du bois de chauffage coupé du type chêne, hêtre, frêne,
érable, charme,Sapin, alloeu, obépine
etc.… Coupé en Dim: 4m, 2m, 1m, 50cm, 45cm, 40cm, 33cm,30cm, 25cm) et
fendu sur demande du client a 20€
Nous livrons à domicile de nos clients et la livraison est gratuit
Nous n'imposons aucun paiement à nos clients avant la livraison,
C’est -à dire que le paiement se fera à la livraison.

Nos tarifs sont les suivants:
10 stères ……………………………..200€
25 stères………………………………………….500€
50 stères………………………………………….1000€
100 stères…………………………………… 2000€.
Veuillez passer votre commande.
Email: magazin.steres@gmail.com

Magazin a dit…

PROMOTION BOIS DE CHAUFFAGE
Nous disposons du bois de chauffage coupé du type chêne, hêtre, frêne,
érable, charme,Sapin, alloeu, obépine
etc.… Coupé en Dim: 4m, 2m, 1m, 50cm, 45cm, 40cm, 33cm,30cm, 25cm) et
fendu sur demande du client a 20€
Nous livrons à domicile de nos clients et la livraison est gratuit
Nous n'imposons aucun paiement à nos clients avant la livraison,
C’est -à dire que le paiement se fera à la livraison.

Nos tarifs sont les suivants:
10 stères ……………………………..200€
25 stères………………………………………….500€
50 stères………………………………………….1000€
100 stères…………………………………… 2000€.
Veuillez passer votre commande.
Email: magazin.steres@gmail.com