mardi 26 janvier 2010

Trois fois par semaine

Je mange sans eux.
Photo de mon bureau pendant le souper, prise avec mon cell.

Mon travail comporte toutes sortes d'avantages. Mais pour que je profite de ceux-ci, il implique que trois fois par semaine, ils soupent sans moi.

Ainsi, ces trois jours, vers 10h30, je planifie leur souper. Souvent, je le cuisine aussi. En pensant à eux. Surtout en pensant que je ne serai pas avec eux. En préparant leur souper, je prépare aussi mon lunch. Parfois avec le même souper, parfois avec le souper de la veille.

Ces trois soirs là, mon chum est à la maison. Il les accueille de l'école, il va les chercher à la garderie. Il regarde les agendas, vide les sacs d'école, câline et gronde. Il met la table avec eux, réchauffe la nourriture et sert le souper. Puis, ils mangent ensemble. En famille, mais sans moi.

Parfois par contre, ils m'appellent.
- Blanche a mangé 4 bols de soupe aux haricots!

- À combien je fais réchauffer le pâté?

- C'est très bon ton dîner maman!
Et je suis devant mon ordi. Et j'engloutis mon repas entre deux entrevues. Et j'aime avoir de leurs nouvelles. Sentir toute cette vie de toutes mes vies au bout du fil, dans le calme qui englobe l'étage déserté où je travaille.

Parfois j'y pense que trois fois par semaine, je soupe sans eux. Parfois non aussi.

Ils disent que c'est important les soupers en famille.
The statistics are clear: Kids who dine with the folks are healthier, happier and better students, which is why a dying tradition is coming back.
Il paraît que ça disparaît aussi.

Repas familial : un rituel qui se perd

  • Environ 40 % des enfants de 6 à 14 ans regardent régulièrement la télé pendant le repas du soir.
  • Près de 8 % des enfants de 9 ans disent manger seuls six ou sept fois par semaine.
  • Pour 31 % des enfants, le repas familial n'est pas considéré agréable : 16 % le perçoivent comme une occasion de dispute.
Chez nous en tout cas, trois fois par semaine, je soupe sans eux.

Sérieux. Ça me fait d'autan plus apprécier les quatre autres fois.

7 commentaires:

Crispi ou Djo a dit…

Je ne comprends pas... Tu es pourtant quatre fois à l'antenne, non? Esssplique. :)


Djo

Annie a dit…

Djo, tsk, tsk, tsk... ce n'est pas à toi du métier que je vais apprendre les joies du pré-enregistrement ;p

... Je sais, y'a comme une petite faiblesse ici, j'aurai pu donner une journée de plus à la Société. Maudite paresse.

Stéphanie a dit…

C'est quel jour alors qu'on ne peut parler en direct? C'est que j'ai (enfin) fait découvert ton émission à mon grand de 6 ans et depuis, il veut téléphoner!

Annie a dit…

Stéphanie,
Ah mais, il peut tous les jours!
C'est ÇA la magie de la rédio...

Crispi ou Djo a dit…

Je comprends pas... comment peux-tu préenregistrer et répondre aux enfants?

lol


Djo

Stéphanie a dit…

Merci Djo de ta dernière question... j'osais pas le dire!

Décidemment, moi les tours de magie ça m'a toujours frustrée... j'arrive jamais à comprendre!

Annie a dit…

Le seul indice que je donnerai avant de me taire:
- il y a une journée où je parle et où les enfants parlent mais où on ne parle pas... ensemble.
;-)