mercredi 10 février 2010

La petite bière du vendredi

Le vendredi, la plupart du temps, vers 17h, après ma journée de travail, je rencontre mes amies de parc.

Mes amies de parc, ce sont les filles avec qui j'ai passé le plus gros de mon temps pendant mon dernier congé de maternité. Ce sont mes girls, celles que j'appelle à la dernière minute pour dire: "J'vais patiner à 10h avec les enfants? Toi, tu fais quoi?"

L'avantage avec mes amies de parc, c'est qu'elles vivent dans le quartier et qu'elle ont le même rythme de vie que moi, au quart d'heure près. Mais ce n'est pas leur seule qualité: elles sont drôles à mourir de rire, intelligentes, empathiques, généreuses. Et elles sont de foutues bonnes mères. Je ne pourrais pas me passer d'elles.

Le vendredi, donc, on finit la semaine en prenant une petite bière ensemble. Pas "ensemble dans un bar tranquille" non "ensemble avec tous nos enfants chez l'une ou chez l'autre". Et quand je dis "tous nos enfants" ça veut dire 14 enfants, âgés de 20 mois à 9 ans.

À nous seules, on explique le baby bump que vit le Québec.

Quand je dis aux gens que je prends un verre avec mes amies et nos 14 enfants, ça surprend toujours. "Quatorze?" Et oui. Étonnamment, ça se gère plutôt bien. Les mêmes règles pour tout le monde. On n'est pas vraiment quatre mères avec leurs enfants respectifs: on est quatre mères de quatorze enfants. Ils constituent un petit groupe, une deuxième famille avec sa propre logique, sa propre dynamique.

Pendant que les mères se débouchent une bière à l'étage, les enfants jouent dans le sous-sol ou encore ils écoutent des films. On ne sait pas vraiment en fait. En tout cas, ils sont occupés.

Habituellement, comme notre rencontre a lieu à peu près à l'heure du souper, on les fait manger. Le plus souvent, un macaroni au fromage ou de la pizza maison. Quand le repas est prêt, on les appelle. Si on est vraiment d'attaque, on les appelle tous en même temps. Y'a alors des enfants qui mangent assis à deux sur une chaise, d'autres debout et certains assis par terre. Aussitôt fini, ils repartent dans leur sous-sol, repus et heureux.

Et puis nous, les quatre, on continue notre petite bière, on mange des chips. On se raconte notre semaine. Et, immanquablement, on finit par rire comme des collégiennes.

Parfois, surtout si des hommes s'en mêlent, la petite bière du vendredi se transforme en gin/tonic du vendredi, ou en petite bière et shots de tequilla du vendredi, ou encore en trois bouteilles de vin du vendredi. Quand ça arrive, les trois qui quittent la maison de l'autre vers 20h00 avec leur trâlée d'enfants (à pied bien sûr) finissent par se dire des "maudit qu'on s'aime" sur la rue comme des adolescentes qui ne savent pas gérer leur alcool.

Qu'importe. C'est la fête. Parfois, c'est ce qui me donne le courage de traverser une semaine particulièrement chargée. De rencontrer mes chums de fille, de passer une soirée ensemble, de voir leurs enfants, de les voir s'occuper des miens, c'est véritablement précieux.

***************

Vendredi dernier, mon fils Achille n'a pas voulu m'accompagner à ma soirée hebdomadaire. Après la garderie, il a préféré entrer à la maison avec son père. Quand je suis arrivée chez moi avec les trois autres, en ouvrant la porte, je suis tombée sur cette scène:




Mon homme et son garçon mangeaient un bon steak frites, à la table du salon, devant des épisodes de superman.



"Cet enfant-là a besoin de manger de la viande" m'a dit mon homme. "Y'en a mangé autant que moi."

Comme tu veux, mon chéri. Fuck le végétarisme. Du steak tous les soirs pour te voir dans un tablier.

7 commentaires:

Annie a dit…

Personnellement, je suis d'avis qu'une entrée montrant ton chum en tablier aurait bénificié du libellé "Révélation".

mims a dit…

bien mignon!

Manon a dit…

Sympathique entrée en matière!!!

Belle fin, inattendue...

M comme...Maman a dit…

Mon doudou que je vous envie de pouvoir vous voisiner et prendre une bière entre filles, les enfants autour!! Comme j'aimerais être de la gang! ;-))

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour voir nos chums en sexy tabliers, hein? lol!!

Demain, vers l'heure du souper, je penserai à vous et je prendrai une petite bière (noire!!) à votre santé! Chears les filles! C'est vraiment cool!

Madeleine a dit…

Annie: T'as raison que c'est une révélation. Je précise que je lui ai demandé sa permission.

Mimi: Eh soeurette! Contente de te voir par là. Tu craques toujours pour ton Chichou?

Manon: Merci. Toujours là pour vous servir!

M comme Maman: Je suis en effet très chanceuse de les avoir, et je le sais! En plus, à cause de se message, elles se sont senties obligées à organiser une petite bière de vendredi. Ça aura donc lieu! Je lèverai mon verre à ta santé et à celle de toutes les mères qui fêtent la fin de la semaine. Pas mal mon homme dans son tablier, non?

Anonyme a dit…

Je te jure... j'ai versé une larme...
Mapixxx

Anonyme a dit…

C'est quand même assez drôle de voir le père avec un tablier, mais pas le petit! ;-)