lundi 22 février 2010

À la rescousse!

Madeleine, on a besoin de nous.

J'échangeais avec cette chère Marypa quand elle m'a lancé:
J'aimerais ça savoir comment tu bâtis tes menus, je nage dans le noir total, donc ça niaise ben trop pis j'ai besoin de cet outil pour nous sortir du marasme alimentaire !
Est-ce que tu bâtis tes menus Madeleine?
Il existe bien sûr des outils sur la toile, mais j'ai longtemps pensé à la question de mp afin de lui trouver une réponse intelligente. En fait, ce n'est pas tout le temps que je planifie nos menus. Ce n'est pas non plus une tâche qui me prend énormément de temps. Pourtant, j'ai ma méthodologie complexe, mais complètement intégrée. Je veux dire que j'ai tout ça en tête.

Des petites cases que je remplis mentalement chaque semaine.

Si je planifie mes menus, je le fais par nécessité. Le travail qui fait en sorte que, surtout trois fois par semaine, on n'a pas de temps à perdre à faire les courses quotidiennes, ni même le loisir d'ouvrir le frigo et de contempler son intérieur en méditant sur ce qu'on pourrait bien manger ce soir. Quand je ne travaille pas par contre, on peut très bien vivre à l'européenne et faire nos courses au gré de notre appétit.

Comment décides-tu de ce que ce que vous mangez?

Chez nous, aie-je expliqué à Marypa, j'y vais par cases. De mémoire, je sais que j'ai trois ou quatre cases de repas végé, une case de congélo (lire: on pige dans les réserves), une case de fin de semaine (lire: on se paye la traite), trois cases de "trois fois par semaine" (lire: hyper simple), une case de poisson, une case kids friendly (lire: les gars suggèrent), une case brunch et ensuite, je jongle avec tout ça pour à peu près arrêter 7 soupers et notre brunch du dimanche.

Ah oui! autre critère, j'essaie d'avoir au moins deux repas qui font des restes pour mes lunchs et un dîner chaud pour mes écoliers.

Oui ça demande une certaine discipline mentale, mais en même temps, depuis la question de Marypa, je réalise que ça facilite ma vie. Ça n'a rien de routinier non plus. Les classiques reviennent oui, mais en même temps, la journée des courses, j'aime fouiller les livres et les sites à la recherche de recettes alléchantes. C'est peut-être moins spontané, surtout pour mon chum qui parfois me lance un:
m'semble que je mangerais ça ce soir...
auquel je dois répondre que
chéri, c'est que tu aurais dû me le dire jeudi...
ce qui lui coupe invariablement l'élan.

En revanche, c'est vachement économique.
Mais pour mp ce n'est pas un critère, elle bat tous les records de ce côté.

Au fond, en y pensant bien, c'est vrai que ça sort du marasme alimentaire de prendre le temps, une fois par semaine, de vraiment penser à ce qu'on va manger.

Des idées pour aider Marypa? Nos lectrices ont sûrement aussi leur avis là-dessus.
On se retrouve dans la section commentaires?

17 commentaires:

Manon a dit…

Ici c'est plus improvisée que planifié!

Je m'inspire en regardant dans le frigo et selon ce qui me parle à l'épicerie et dans mes armoires.

Par contre, je planifie mes périodes de conserves à +/- 2 semaines proches (selon la saison des récoltes pour les fruits et légumes) pour pouvoir faire les recettes que je dois absolument faire ou absolument essayer.

Steph a dit…

Je suis un peu craqué circulaire ! Le lundi elle apparaisse sur le net, alors je scrute , et je vise les bon spéciaux. Deuxième étapes, je navigue sur les blogs alimentaire, sur recette du québec et ricardo ou certain livre de cuisine.

J'essai de choisir des plats de differente cuisson ( dans le four , sur la cuisinière mijoteuse ). Et puis arrive un jour J quelqu'onque ou je fait chacune des recettes ( si on la connait et on l'aime en double ou triple) si c'est une nouvelle, plus doucement.
Et oui je congèle. Alors mon menu alimentaire se fait entre moi et le congélateur.

On fait ce genre d'épicerie une a deux fois dans le moi, me laissant de la place pour d'autre variétée dans la semaine parfois.

Il m'a fallu acheter un congélateur par contre !!!

Germaine inc. a dit…

Moi aussi je marche par "case".

Y'a la case "club de course" qui demande un repas que papa pourra servir facilement et qui est rapide à préparer avant de parti courir. Y'a la case "mercredi soir papa travaille", là je planifie quelquechose que Papa n'aime pas trop mais que nous on aime. Y'a la case "vendredi, c'est la fête", c'est souvent de la pizza maison, des burgers avec guacamole, des rouleaux impériaux, etc... Y'a aussi la case du samedi soir "Papa, va jouer au hockey." Cette case là est facile à remplir, je n'ai qu'à prévoir des pâtes. Finalement y'a la case du "dimanche carnivore", n'importe qu'elle pièce de viande fait l'affaire en autant qu'elle soit bien rouge !

J'ai aussi un genre de règle interne qui dit que chaque semaine, je dois avoir un plat de tofu, un plat de poisson, un plat de poulet et un plat d'oeufs.

Je complète mon menu avec des critères un peu bizzares du genre, on a déjà un plat de patates, faudrait quelquechose avec du riz.

Faire mon menu, c'est comme faire un sudoku. Ça prend du papier et un crayon. Je commence par écrire dans mon menu les choses faciles à décider ou les jours pour lesquels j'ai déjà des idées. Ensuite, je complète en respectant les critères que je me suis donnés. Quand j'ai terminé, j'ai vraiment l'impression d'avoir résolu un casse-tête !

Je fais toujours ma liste d'épicerie et mon menu sur la même page d'un cahier qui ne sert qu'à ça. Je garde donc tous mes menus et listes passées, ça m'aide quand je suis en panne d'inspiration.

Décrit comme ça j'ai l'air complètement "freak", mais ça marche.

J'ai un menu qui me ressemble, j'aime la routine, l'organisation, mais je ne pense pas que je sois plate !

Madeleine a dit…

Wouah! Germaine! J'adore le sudoku comme comparaison!

Quand je suis au top de mon organisation, je fais exactement comme Germaine... sauf qu'en prime je surveille les circulaires...

Annie a dit…

Germaine, j'adore! Nous sommes soeurs freaks de case mentales. T'as raison, c'est vraiment comme un sudoku.

Je devrais adopter l'idée du cahier.

... Et me les garder pour me les lire au CHSLD.

Steph, c'est intéressant que tu parles de circulaire. Je sais que ça en inspire plusieurs et c'est vrai que de les comparer doit finir par avoir avoir un impact sur le porte-monnaie. Ici ça ne marche pas par contre. J'ha-gui les circulaires, ça me donne même un peu la nausée toute cette chair fraîche en une...

Manon, je ne "cane" pas (pas encore que je me dis chaque fois que je fouine ton blogue) mais j'ai aussi des périodes où je cuisine en gros.

En fait, en te lisant je m'aperçois que je le faisais plus avant la naissance de ma 4e. Avec deux petits et un bébé, ça allait encore de cuisiner en gros. Maintenant, on dirait qu'avec mes deux grands, mon moyen et ma minette, la grosseur du gros me fait peur. Pourtant je devrais m'y mettre.

Y'a pas de raison au fond. De toute façon, impossible de reculer, va faloir que j'augmente les portions un jour ou l'autre.

Ils auront bien assez vite 19-17- 15 et 13 ans.

Aaaaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrrrrrggggggggghhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!!!!!!

caitya a dit…

héhé !

alors vu que c'est de moi dont on parle, je vous donne un peu plusse de détails sur la "problématique" et ou j'en suis...

Alors ...

depuis toujours, (lire 15 ans de vie commune) c'est moi la bosse de la cuisine
Sauf que depuis presque deux ans, je bosse a l'extérieur de la maison, ce qui amène mon homme au fourneau. Celui-là même qui me faisait un spaghetti a la mayonnaise (sans blagues!) lorsque j'étais nauséeuse enceinte, ou qui est le king du sandwich. Le king s'est fait taper la gueule par ses filles parce que forcément, des sandwiches c'pas long a préparer, mais c'pas long que ca tombe sur les nerfs aussi....


Alors moi je nage en complète contre culture, j'ai JAMAIS eut besoin de ca, me creuser la tête pour des menus, j'ouvre le frigo, congélo ou les armoires, et je m'en sort pas pire...

L'Homme a be-soin de son menu, planfié et pensé avant pour qu'il soit efficace. Il est un très bon exécutant, mais pas dans sa personnalité de prendre des initiatives faut crère...


Deuxio, ici jamais de spéciaux, de coupons, de circulaires ou même de commissions a l'épicerie. Je ne mets plus les pieds la depuis 5 ans environ, mon porte feuille et ma tribu familiale s'en portent très bien.


J'essaie de pas trop exagérer avec la viande, le tofu refait son entrée timide et progressive a la maison, pis j'aimerais donc ca manger moins de pâtes...

Donc j'ai commencé par énoncer tous les plats qu'on aime manger, puis spontanément les catégories se sont faites :
- boeuf, porc, poulet pour les viandes
- poisson
- pâtes et pizza
- soupes
- légumes
- végé : céréales, légumineuses,tofu



la, il me reste a trouver pour toutes les catégories un éventail de recettes simples et rapides, quelques unes peuvent se permettre de prendre plus de temps (ex: sauce spagh) puisque je suis finalement souvent absentes a l'heure des repas et que l'homme, lui a peu de temps pour ces tâches la.

Voila, je continue a vous lire et je retiens le principe du sudoku !

;)


mp

M comme...Maman a dit…

J'adore cette conversation animée autour de l'organisation culinaire! Trop cool!

Pour ma part, je prends un malin plaisir à planifier les repas pour la semaine en feuilletant mes quelques livres de recettes pas compliquées. Comme j'ai un congélo bien rempli (concept alimentaire qu'on test présentement), j'y vais avec ce que j'ai et je complète à l'épicerie.

MAIS, je suis aussi délinquante parfois (par cycle on dirait) et je néglige mes livres de recettes et ma belle planif. Alors là, c'est le néant. Panne d'inspiration. Quand ce n'est pas planifié, je n'aime pas cuisiner.

Alors, je vous avouerai que je préfère mon cycle panifié. Et la famille aussi! héhéhé

mincir sainement a dit…

Symap cette conversation.
;o)

Vu que j'adore cusiner, je compose avec les fruits et légumes de saison et pas mal de poisson.

J'achète ce qui me semble être le plus sain pour ma tribu et ensuite un petit tour sur la toile pour découvrir une nouvelle recette que j'allège.

Flo.

Manon a dit…

@Annie

"Maintenant, on dirait qu'avec mes deux grands, mon moyen et ma minette, la grosseur du gros me fait peur."

À cause de mes conserves, j'en fais depuis une dizaine d'années, j'ai d'énormes chaudrons à la maison. Ça aide à faire des grosses batch ;) Mais c'est arrivé petit à petit avec le temps, j'ai presque pas vu venir ça.

Mon gros est vraiment gros pour certain truc, car c'est pour passer l'année.

Ici, je pense à la sauce tomate entre autre. L'an dernier, j'en ai fais 80 litres... Je devrai augmenter l'an prochain! C'est que la sauce tomate est la base de bien des plats dans la cuisine (végé ou avec viande)!!! Pis acheté en saison, la tomate c'est vraiment donné (en plus je vais chez un producteur, alors j'ai la tomate ceuillie de l'après-midi) et ma sauce goûte et sent vraiment bonne même en plein hiver.

Depuis mi-février je suis en mode: on mange ce qui est en bocaux et on se fait des légumes et des salades pour accompagner tout ça. Je peux donc me décider 5 minutes avant le repas et avoir un repas plus que complet sans que se soit des beurrés de beurre de peanut.

Même s'il y a de la visite ou que je garde les 3 enfants de mes copines, je suis pas inquiête!!!

Anonyme a dit…

Pour nous, ça commence devant le comptoir des viandes le samedi, quand on fait l'épicerie. Ce qui est beau, en vente, qui nous tombe dans le goût. Ensuite, on achète les accompagnements et on a ainsi, au retour, quelque chose comme 5 repas de déjà planifiés.

Par contre, on ne sait pas quel jour on va les faire et vu que l'envie nous prend d'autre chose, bien souvent et qu'il reste tout de même deux cases à remplir, on y va selon l'inspiration et le saut hebdomadaire-imprévu au marché. Là, on achète ce qui va avec aussi.

Mais ça peut aussi bien être un plat de pâte à touski, aussi. Ou des tacos à touski, aussi.


Djo

Joëlle Lemire - Cuisine la Bine! a dit…

Caitya: un truc hyper-rapide pour que la sc à spaghetti deviennent un repas simple et rapide: le fantastique robot culinaire! Lorsqu'on a une grosse famille, le robot culinaire devient vite notre ami. J'envoie mes légumes se faire couper dans le robot, chacun leur tour, puis j'ouvre mes conserves, 15 minutes total de préparation ;-) Bon, évidemment si j'ai de la visite je m'efforce de couper à la main, c'est plus joli...

Autre truc: planifier nos repas en fonction d'un seul légume idéalement, ou le moins possible. Ça l'air de rien, mais préparer et emballer, c'est long.

Moi je gère ma cuisine comme un restaurant maintenant. Le moins de perte possible. Parce que qu'avec les restants, quand tlm ne peut pas manger la même affaire, ça fait de la chicane!

J'établie d'avance 14 menus, dont 7 à base de protéines et 7 à base de féculents. Puis c'est la journée même que je décide lequel servir, selon comment nous feelons.

Je ne congèle plus! Ça prends des plats énormes!!! De toute façon, je n'ai jamais compris le principe, cuisiner en double, moi ça me prends le double de temps!

Des plats tout en un, finit les chichis!!! Avant mes enfants se gavaient dans les cornichons et le pain, puis 1 bouchée de ce que je leur avais cuisiné... Héhé! Finit ça! Maintenant viande et légumes TOUT MÉLANGÉS!

Si vous êtes de Montréal, vous savez que vous pouvez acheter directement au Marché Central? C'est le grossiste des supermarchés, direct à la source, yeah! On ne peut pas trouver plus frais et moins cher. On se mets 2 grosses famille ensemble et on en a pour 3-4 semaines. On se dépêche à passer les légumes comme les aubergines, puis on finit avec les légumes-racines. Attention par contre, n'y allez pas avec les enfants, il y a des lifts qui sortent de partout, ça roule...

Cyn a dit…

Mon mon premier commentaire ici: félicitation pour votre merveilleux blog qui est très enrichissant et qui porte à réflexion sur des sujets qui me touchent particulièrement!

Pour ma part, mes épiceries sont toujours décidés 1 semaine à l'avance. Je choisit 8 recettes (végétariennes)si nous avons une empêchement la journée de l'épicerie nous avons encore une recette en stock.
Je commence par choisir des recettes que je peut faire presque entièrement avec que je possède déjà dans mes armoires. Mon petit spécial chaque semaine est d'acheter une nouvelle épice,farine ou ingrédient inconnu pour ajouter de la variété à mes plats: par exemple cette semaine j'essaie une nouvel assaisonnement-la levure alimentaire et j'essaie également le sirop d'agave pour nous sucrer le bec.

Comme nous sommes de "jeunes" végétarien à temps plein, je doit sans cesse essayer tester de nouvelles recettes, me refaire un livre de recette mental après toute une vie carnivore.

Je choisir mes recettes de cette facon:
1 repas de pâte
1-2 repas de tofu
1 repas de lentilles
1 repas de légumineuse autre
1 repas soupe + pain
1 autre quiche, pizza maison ou sandwich.

Je choisi aussi mes recettes de dessert/collation/déjeuner d'avance,
Tel que : granola, yogourt maison , pain maison, muffins

Cela me prend parfois du temps mais ca vaut la peine, nous économisons tellement plus lorsque tout est planifié. Lorsque je vois que mon épicerie va être chère, je remplace mes recettes les plus chère pour des plus économiques.
Mon but est de payer en moyenne 80 et GROS maximum de 100$ $ par semaine (savon et pharmacie inclue)


Je suis toujours à surfer sur le net à chercher de nouvelles recettes végétarienne et parfois végétalienne .


Cyn.

Manon a dit…

@Joëlle

Moi, dans mon patelin, j'ai au moins 2 producteurs qui vendent au marché central dans le gros de la saison et un autre au marché Jean-Talon... et plusieurs autres plus petits. Mes légumes se passent de l'aller et retour yé ;)

Joëlle Lemire - Cuisine la Bine! a dit…

@Manon: choix intelligent ;-) Et pour les gens plus près de la métropole, j'ai entendu parler qu'on pouvait faire affaire directement avec un producteur; on réserve nos paniers au printemps, puis eux nous garantissent une livraison à un point de chute donné sur une période hebdomadaire ou bi-mensuelle, le temps des récoltes... Je suis en train de regarder pour ça justement!

Annie a dit…

Merci de votre apport à toutes, c'est intéressant de vous lire! Et bienvenue aux nouvelles commentatrices :)) y'a de la place pour tout le monde à notre table!

Je pense en effet que les catégories soient une façon assez winner de planifier. On est aussi comme Joëlle, les plats tout en un, j'adore. Avec la gang, c'est plus simple.

Tu nous en donneras des nouvelles mp.

Joëlle, au Marché central, ils ont seulement les fruits et légumes ou d'autres trucs? Par exemple, du sucre blanc en gros on achèterait ça où? Genre 5 à 10kg...

Djo: On est aussi très fort en touski.

Annie a dit…

J'oubliais...

Joëlle, nous faire affaire avec un producteur (du genre ASC) ça ne nous a pas bien servi... et ce n'est pas faute d'avoir essayé! Mais je sais que ça convient à plusieurs.

Ici, j'aime trop la diversité et le fait de pouvoir choisir ce que je mange. Je trouve que les paniers ASC, ça limite ces deux options pas mal.

tk

Sur le site d'Équiterre (www.equiterre.org) tu vas avoir tout les détails.

caitya a dit…

Nie, pourquoi tu veux du blanc au fait ? Du sucre de bette bio, ca te dirais ?

sinon et que tu tiens vraiment a ton blanc en gros format, je vais chez Presto pour les fournitures d'emballage et yen a la bas.

Presto Henri-Julien
5400, avenue Henri-Julien
Montréal, QC
H2T2E8


mp

ps : c'est ce week end que je me lance pour le menu fonctionnel et utilisable, du coup moi et l'ours on va se cuisiner la sauce spagh et les cubes a ragout, pis de la soupe....

je vous tiens au courant.