mardi 12 juillet 2011

Plus ça change...

"Ce qui est inquiétant, c'est qu'on ne sait jamais quels produits toxiques et inutiles se retrouvent dans ce qu'on mange, à moins bien sûr, de savoir avec précision si ceux qui vous procurent les aliments sont des gens de confiance."
- ménagère interviewée en 1914

5 commentaires:

Manon a dit…

certain, c'est juste l'enrobage autour, le fla fla linguistique qui change!

Quelquepart a dit…

Ah, ah, quand j'ai vu le début de texte, j'ai cru que c'était un texte écrit par l'une de vous 2, et pas quelque écrit en 1914. Un peu inquiétant....

spécialiste de l'éphémère a dit…

Eh ben! Plus ça change...
C'est tout de même désolant.

Annie a dit…

Inquiétant ou désolant... oui peut-être, bien sûr, je comprends ce que vous voulez dire.

En même temps, c'est un peu réjouissant, non? Je veux dire, n'y a-t-il pas parfois chez les tenants d'une alimentation saine et du repas familial rassembleur toute une mythification du passé, une glorification du hier qui sous-tend que c'était donc ben mieux dans le bon vieux temps?

Je rencontre ces jours-ci toute panoplie d'historiens de l'alimentation et de sociologues de la nourriture qui démontrent un sens critique face à un discours qui valorise à outrance une époque bénie où tout le monde il était beau et tout le monde il mangeait bien. Parce que la réalité était bien souvent tout autre...

Oui notre époque à ses pièges et ses écueils, mais celles qui nous ont précédées aussi. Chaque moment de l'histoire a ses défis et ses difficultés propres.

Par cette phrase tirée d'un article de magasine, cette historienne des livres de cuisine a rappelé à l'ordre mon sens critique... Ce qui est déjà pas si mal ;-)

Ginger a dit…

Ayoye, surprenant, mais en même temps, tellement vrai...